24. Du plant des trois ceps au Gamai de Saint-Galmier

Odart, en 1853, en rapportant une anecdote à propos d’une Sélection fortuite de Gamay dans l’Allier, nous informe aussi de deux des façons d’attribuer un nom à un plant que l’on voulait distinguer et identifier pour pouvoir le reproduire et le planter en quantités.

Lire la suite « 24. Du plant des trois ceps au Gamai de Saint-Galmier »

24. Du plant des trois ceps au Gamai de Saint-Galmier

23. Orbois, Verdet ou Menu Pineau (suite)

(suite aux articles 1, 2, 3 et 8 de février 2016)

En 1854, dans la 3e édition de son Ampélographie ou  Traité des Cépages, Pierre-Alexandre Odart revient sur ce cépage et précise sa position de 1833.

Dans son analyse des vignobles et des regroupement de cépages en familles (Ecogéogroupes), Odart insiste sur l’existence d’une « tribu des Pinots de la Loire », symétrique de la « tribu des Pinots de Bourgogne ».

Il traduit l’égalité d’importance qu’il veut établir entre les deux familles en adoptant l’orthographe unique de Pinot. Il la jugeait à tort plus conforme à la réalité historique que celle de Pineau qui prévalait de son temps pour tous les vignobles,  tout aussi à tort !

Voici ce qu’il écrivait en 1853 :

  Lire la suite « 23. Orbois, Verdet ou Menu Pineau (suite) »

23. Orbois, Verdet ou Menu Pineau (suite)

22. Le Samoireau

Ce nom, sous diverses formes comme samoyreau, samoreau, Saint-Moreau etc. disparaît des registres au milieu du 19e siècle.  Il désignait très certainement diverses Sélections de Côts obtenues ou diffusées dans les vignobles septentrionaux.

Sous la forme samoyreau, il apparaît chez Jean Liébault, à la fin du 16e siècle, à propos de la Bourgogne. Le mot désigne alors un groupe de plants : comme le morillon qui connaît trois « sortes » dont le pinot, le samoyreau existe aussi en trois « sortes ». Lire la suite « 22. Le Samoireau »

22. Le Samoireau

21. Le Gris Cordelier de l’Allier

Gris Cordelier ou Gros Gris Cordelier est un synonyme direct de « Beurot » en Bourgogne. Les deux noms dérivent de l’allusion à la robe de bure des moines, (souvent) de couleur grise. Les Cordeliers sont un ordre mendiant fondé au 13e siècle par saint François d’Assise. Les moines de cet ordre portaient une corde en guise de ceinture. Lire la suite « 21. Le Gris Cordelier de l’Allier »

21. Le Gris Cordelier de l’Allier