53. L’auvernat de Tours en 1739

Le nom Auvernat est attestée dans l’Orléanais avant 1250

Il est ensuite connu dans le vignoble contigu du Blésois en 1385.
Auvernat désignait en rouge, le Pinot noir et le Meunier.
A Tours, et en Touraine, le  synonyme ancien était Orléans, attesté en 1203.
L’explication retenue est qu’on nommait les plants selon le lieu où on allait se les procurer : les Orléanais en Auvergne, peut-être à Saint-Pourçain, vignoble apprécié au Moyen Age, les Tourangeaux à Orléans.
Le plant bourguignon aurait ainsi descendu la Loire.
Orléans demeure le nom le plus usité en Touraine mais on trouve parfois le synonyme auvernaz, ainsi à Chenonceau en 1548.
Mais la raison  de ces noms s’oubliait avec le temps.

Plus surprenante est la mention de J. Boullay en 1739, à propos du vignoble orléanais :

Il en est encore une autre espece [d’Auvernat], que quelques Vignerons apelent Auvernat de Tours ; il ne difere du rouge [le Pinot Noir] qu’en ce que son bois est fort gros, aussi-bien que son fruit ; ce raisin est long & bien rempli, & il seroit à souhaiter que céte espece fut moins rare en ce pays, car c’est la plus bele & une des meilleures que nous y ayons.

Cet extrait, comme toute l’étude de J. Boullay,  laisse entendre que l’Auvernat dans l’Orléanais avait perdu ses qualités primitives à la suite de traitements inappropriés pour le rendre plus productif. L’auteur incrimine aussi le remplacement des ceps de Pinot noir par des ceps de Meunier au rendement beaucoup plus élevé.
On désignait l’un et l’autre sous le nom d’auvernat, soit parce qu’on les identifiait mal, soit parce qu’on ne cherchait pas à les distinguer. On vendait ainsi du vin d’auvernat.

A  croire J. Boullay, le vignoble de Tours aurait eu un rôle de conservatoire. Comme quoi, rien n’est jamais acquis …

 

En savoir plus sur l’Auvernat

  • Voir (entre autres) les articles 2 et 47
  • Jacques Boullay  Manière de bien cultiver la vigne, de faire la vendange et le vin dans tous les vignobles …, quatrième édition, Lyon 1739. Consultable en ligne par gallica-bnf

 

Publicité
53. L’auvernat de Tours en 1739

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s