19. La collection des vignes du Luxembourg à Paris en 1809

Pour donner corps à un projet déjà ancien de collection de référence des cépages cultivés en France (et ailleurs), un conservatoire fut créé en 1809 à Paris. Michel-Christophe Hervy fut chargé de cette pépinière sous l’autorité de Louis Bosc.
Hervy fit imprimer un petit fascicule en 1809 où étaient répertoriés les plants de la collection selon leur provenance. Provenance signifie que des plants lui avaient été envoyés des départements mentionnés, non que les plants en étaient autochtones.
Voici extraite de l’ensemble et présentée de l’amont vers l’aval la liste des plants présents dans les départements qui avaient répondu à la sollicitation soutenue par le ministre Chaptal.

Source :  Catalogue méthodique et classique de tous les arbres fruitiers et des vignes formant la collection de l’école impériale établie près le Luxembourg … publié par M.-C. Hervy, Paris 1809.

Dans le catalogue accessible par internet, une partie des noms des cépages est imprimée, une partie est rajoutée à la main. L’ouvrage débute en 1809 et s’enrichit à mesure que de nouveaux plants augmentent la collection.

La liste est brute, sans commentaires : ni nomenclature ni précisions quant aux synonymies. Les plants sont identifiés par l’expéditeur selon les usages locaux. La liste ne prétend pas rendre compte des encépagements des différents vignobles. Certes, elle est très incomplète, fourmille d’erreurs ou d’inexactitudes mais il faut la voir comme un témoin de la volonté d’appréhender dans son  ensemble l’énorme problème qui se présentait devant l’ampélographie alors à ses débuts.

 Loire : Petit Verdot N, Marvoisin G, Beaune brunette N, Moucharon N ?

Puy-de-Dôme : Gamet de Lyon N, Clermontois N

Allier :  Gros gris Cordelier, Bourguignon rouge G

Cher : Noir tendre, Jariko noir, Perle N, Pigne noire, Grosse Gouche N, Vicane B

Indre : Marsan N, Cors N, Fiez gris

Loir-et-Cher : Carmenet N, Colombeau noir, Muscat rouge G,

Indre-et-Loire : Noir noble, Grosleau rouge N, Plant de Caux N, Pineau rouge N

Maine-et-Loire : Brune N,  Lignage N, Meslier vert B, Gamet blanc, Gouais blanc, Arbois B, Auvernat B

Mayenne : Croc N, Bordelais N, Pied sain de la Mayenne B

Loire-Inférieure : Plant nantais B, Griforin B

Deux-Sèvres : Damouret ou Damourot B, Forte Queue B

Vienne : Pineau noir, Jacobin N, Teinturier N, Epicier N, Navarro N, Chenein B, Jacobin B, Fié jaune B, Fié vert B, Bourdelais B, Gouais jaune B, Blanc massé.

(à suivre …)

 

19. La collection des vignes du Luxembourg à Paris en 1809

2 réflexions sur “19. La collection des vignes du Luxembourg à Paris en 1809

  1. André dit :

    Bonjour,
    Pour le Doubs, petites modifications à prévoir (Le catalogue des vignes de la collection du Luxembourg à Paris en 1809, Recherches sur l’histoire des cépages) :
    234 H et non 214 H: pulsau, plutôt pulsare (comme 100 ; cette appellation pulsare est par exemple dans Charles Rouget, 1897 (Les vignobles du Jura et de FC) pour le poulsard, pulsard…)
    305 H : breguin, bregin ( sans le u manifestement) ; appellation classique dans les ouvrages d’ampélographie
    155 H : grappannoux : le nom « classique » est grappennoux , grappenou, grappenant…toujours avec un « e » après le p ; difficile à trancher entre a et e sur l’ajout mais il me semble que l’on peut lire également un « e ».
    merci pour tout ce travail.
    Max André

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s